Faisant partie de la génération Z, Paul Morlet est un jeune entrepreneur qui n’a pas froid aux yeux. Son parcours atypique, son concept disruptif et l’ascension fulgurante de son entreprise sur le marché de l’optique en France ont contribué à sa renommée de plus en plus célèbre. Découvrez le parcours de Paul Morlet, et ce qu’il faut en tirer dans le domaine de l’entreprenariat.

Une soif de succès et une idée innovante 

Paul Morlet décroche son BEP d’électricien à 18 ans, et suit une formation de deux années dans une grande entreprise de transport française. Paul Morlet décroche alors un CDI payé au SMIC, ce qui ne le satisfait pas. C’est alors que le jeune Français plein d’ambitions rêve de créer sa propre société, avec un concept innovant à l’époque : celui de créer des lunettes publicitaires, avec des motifs personnalisables sur les verres. Grâce à son esprit d’entrepreneur et ses économies personnelles, la marque Lulu Frenchie est née. Ces lunettes atypiques envahissent peu à peu le marché, et leurs renommées dépassent bientôt les frontières françaises pour arriver jusqu’aux États-Unis. En effet, des artistes chanteurs aux stars de médias internationaux, paul morlet écoule ses produits comme des petits pains. Il décide d’utiliser les réseaux sociaux pour faire connaître ses produits dans le monde. Fort de ce succès retentissant et du chiffre d’affaires de 1 million engrangé en à peine une année d’activité, il se fera remarquer par le milliardaire entrepreneur et homme d’affaires français Xavier Niel. Un bref échange sur les deux hommes fait naître un nouveau concept d’entreprise toujours basé sur le marché de l’optique : l’entreprise Lunettes Pour Tous. Découvrez plus de détails à ce sujet sur le site frenchweb.fr

Le début de l’apogée ou comment Paul Morlet vend 300 lunettes par jour

Xavier Niel voit en lui un jeune homme audacieux et méthodique, qualités essentielles à un entrepreneur qui n’abandonne pas devant les difficultés. Le grand patron de Free décide alors de financer le nouveau concept imaginé par Paul Morlet : un magasin qui fabrique des lunettes sur mesure en une dizaine de minutes, pour la somme de 10 euros chacune. On peut dire que le défi est de taille, puisqu’il faut vendre de nombreuses lunettes pour être rentable. Cependant, le succès est au rendez-vous, grâce à un processus marketing bien rodé. Après 3 mois d’existence sur le marché de l’optique, Lunettes Pour Tous arrive à écouler 300 lunettes quotidiennement. Quid de la concurrence ? Celle-ci devient moins importante, puisque la croissance exponentielle de l’entreprise la pousse à ouvrir un nouveau magasin chaque mois. Outre la capitale, l’entreprise Paul Morlet management est actuellement implantée dans presque toutes les régions de France. Cet entrepreneur prolifique prévoit désormais une ouverture à l’international, avec des offres toujours plus diverses : examen de vue rapide et gratuite, proposition de catalogues thématiques variés… Les concepts du rapide et bon marché sont envisagés pour être déclinés sur le marché de la dentaire et de l’audition.

Que faut-il en tirer du parcours de Paul Morlet ?

Paul Morlet fait partie de ces personnes qui n’ont pas tout de suite eu une idée très précise de ce qu’ils feraient plus tard. Tout jeune déjà, il aspirait sans conviction à avoir un métier stable, en contrat CDI et payé avec un juste salaire qui lui permettrait de vivre confortablement. Il décide alors de suivre des études d’électricien. À l’obtention de son BEP d’électricien, Paul Morlet éprouve des difficultés à décrocher un emploi qui lui satisfait. Il décide alors d’enchaîner avec deux années de formations de plus, avec l’espoir d’obtenir un contrat satisfaisant. Le jeune homme finit par avoir un CDI, mais payé avec le SMIC. Là ou d’autres personnes se seraient contentées de cette situation faute de ne pas trouver mieux, paul morlet eût l’audace d’abandonner cette voie qui ne lui apportait pas satisfaction, et de travailler dur pour réaliser son rêve, son projet qui lui trottait dans la tête depuis longtemps. Il décide alors de travailler brièvement en tant qu’électricien, dans le but de pouvoir économiser assez d’argent pour bâtir sa propre start-up. Cette mentalité d’audace et de changement de perspective est un atout essentiel pour pouvoir se démarquer des autres. À ses débuts, Paul Morlet a engagé dans son projet l’économie épargnée durant son travail, et a utilisé les réseaux sociaux en tant qu’outil publicitaire. Démarrer un projet ne nécessite donc pas forcément de gros moyens pour être rentable.

Les défis majeurs pour les entreprises de l’optique en France 

Le marché de l’optique en France est dominé par des grandes marques, installées depuis plusieurs années. Toutefois, le caractère disruptif de l’idée de Paul Morlet a permis à son start-up de croître à une vitesse très rapide, si bien que Lunettes Pour Tous est devenu en peu de temps le 6e vendeur de lunettes en France. Ses magasins se multiplient dans toutes les régions et l’entrepreneur prévoit d’ouvrir des magasins à l’international, en ciblant d’abord l’Europe, les États-Unis, puis l’Asie et le reste du monde. Il ne s’agit plus donc de vendre des lunettes de qualité rapidement et à bas prix. Il est nécessaire de trouver d’autres appuis financiers et concepts, puisque la concurrence devient de plus en plus forte en France à cause de la vente sur Internet. C’est d’ailleurs la vente en ligne qui définit le nouveau mode de consommation des clients : essayer des lunettes en ligne, consulter des catalogues sur le site web du vendeur… Les magasins physiques ayant pignon sur rue doivent désormais proposer leur service sur un site web dédié, sans parler des techniques d’optimisation SEO, de la génération de leads pour être visible et se démarquer.