La régie publicitaire est une firme intermédiaire qui met en relation l’annonceur et l’éditeur. Si vous êtes annonceur, vous faites de la publicité en payant une certaine somme. Les éditeurs sont les supports où on diffuse les publicités. Il s’agit par exemple d’un site ou la chaîne de la télévision sur laquelle passe la publicité. L’objectif de l’éditeur est de diffuser des publicités pour encaisser de l’argent. Le rôle de la régie site web est de mettre en relation l’éditeur et l’annonceur qui veut promouvoir son produit par le biais de la publicité.

Régie publicitaire : ce qu’il faut savoir pour tirer de l’argent sur votre site web

Une régie publicitaire joue le rôle d’intermédiaire entre l’annonceur et l’éditeur. C’est une agence qui planifie et gère tous les aspects publicitaires d’un client. Les régies publicitaires peuvent se spécialiser dans la publicité interactive ou elles proposent d’autres services variés et complets comme la création d’un site internet, des publicités dans les médias, des brochures, des campagnes de publication en ligne…

Les principaux critères qui attirent la régie site web à travailler avec vous sont le nombre important des internautes qui visitent votre site. D’après les informations, le nombre de visiteurs uniques doit atteindre plus de 25 000 par mois ou même 50 000 pour que la régie publicitaire s’intéresse à vos publicités. D’autres statisticiens confirment qu’il n’y a pas de règles générales, du moment que votre site apparaît dans une plateforme d’entreprise d’analyse publicitaire. Une régie publicitaire fixe aussi comme objectif principal le fait d’avoir un nombre important de pages vues dont le contenu cible un public précis. Il ne faut pas espérer que la régie publicitaire vous génère des revenus selon vos attentes. Les résultats sont décevants pour la plupart des gens.

Quelle régie publicitaire choisir ?

Pour avoir des revenus publicitaires, il faut avoir beaucoup de trafic. Le trafic a une influence considérable sur l’approbation d’une régie site web. Une personne va valoriser votre site et voir si votre activité respecte les conditions d’utilisation appropriée, par exemple si vous ne faites pas du plagiat. Il est évident que si votre site n’a pas de visiteurs, vous ne touchez pas de recettes.

Il existe plus d’une centaine de régies publicitaires sur internet : des régies publicitaires au clic/à l’affichage, des régies spécialistes du web, des régies pub internet, des plateformes d’affiliation entre annonceurs et éditeurs français, des sites d’affiliation marketing en ligne anglais ou français, des régies de micro-sponsorisation française ou anglaise… La régie publicitaire du géant de l’internet est le premier choix des webmasters et des blogueurs. Certaines régies agissent en tant que représentants pour un site web, mais d’autres possèdent leur propre site. Avant de faire votre choix, il est recommandé de demander des renseignements sur leurs sujets.

Démarches à suivre pour choisir une régie publicitaire

Voici les démarches à entreprendre pour le choix d’une régie publicitaire : vous devez connaître la réputation et la crédibilité de la régie site web, savoir le pourcentage de la commission que vous allez encaisser. Connaître si les plateformes représentées par la régie sont de meilleures qualités. Le nombre d’années d’expérience de la régie dans le domaine. Connaître les modes de rémunération de la régie et les coûts : est-ce qu’elle vend au coût par clic (CPC) ou le coût par lead (CPL) ou le coût par acquisition rémunéré (CPA), le coût par installation ou intégration (CPI), le coût par mille (CPM), le coût par saisie.

Le coût par clic est la rémunération obtenue lorsque le visiteur clique sur votre bannière publicitaire ou sur votre texte. Le clic effectué par l’internaute est orienté systématiquement vers un site. Il existe aussi la rémunération par double clic c’est-à-dire la rémunération est accordée après le deuxième clic. Ce système est recommandé pour l’amélioration du trafic. Le double clic veut dire que l’internaute est intéressé et séduit par les publicités que vous avez diffusées. Le coût par lead est un autre mode de rémunération comme l’inscription à une newsletter ou une ouverture de compte ou le remplissage d’un formulaire d’une demande de devis. Dans ce cas, vous rassemblez un nombre important de clients qui ont pris l’initiative de compléter un formulaire. Le coût par acquisition est une forme de commission lorsqu’il y a un achat effectué par le client. Le coût par mille est une autre forme de revenus lorsqu’il y a 1000 impressions de la publicité. Le coût par saisie est engagé lorsqu’il y a une saisie de texte de la publicité.

Les rôles de la régie publicitaire auprès des annonceurs

La principale mission de la régie publicitaire est la commercialisation d’un espace promotionnel. La régie publicitaire propose aux annonceurs le plan d’action le plus avantageux selon l’objet de la campagne publicitaire. Dans ce cas, elle peut produire un plan d’action multimédia qui est indispensable pour toutes régies publicitaires. Toutes les opérations publicitaires ont un impact sur l’image de l’annonceur. La régie publicitaire rapporte les performances publicitaires qu’elle a établies en se basant sur les données analytiques. Elle peut également recueillir et transmettre les données issues de la campagne publicitaire aux annonceurs et aux agences médias. La régie publicitaire conçoit et définit des supports publicitaires. Elle assure le suivi et l’optimisation de la campagne web.

La régie publicitaire a aussi pour rôle de facturer la publicité, de toucher le montant auprès des annonceurs et des agences. La régie site web externe reverse le montant aux éditeurs après déduction de la commission. Dans le marché, la régie publicitaire joue le rôle de conseiller médias auprès des annonceurs. Elle aide aussi les annonceurs à s’intéresser aux sites qui ne jouissent pas de beaucoup d’espaces libres. La régie publicitaire se charge de l’affichage des publicités pour l’annonceur.

La régie publicitaire joue le rôle de rapporteur. Cette fonction consiste à réaliser un suivi des résultats de la campagne publicitaire. Dans ce cas, elle utilise des logiciels de gestion informatique de la publicité. Elle donne conseil aux annonceurs qui ne connaissent pas encore les outils de la technologie.

Comment partager les revenus publicitaires

Normalement, la règle pour le partage de recettes publicitaires est de 50/50. Malgré cela, avec une bonne tractation basée sur plusieurs critères, le pourcentage en votre faveur peut être de 55/45 ou au maximum 65/35. C’est très rare d’avoir un pourcentage 75/25. Pour avoir ce résultat, vous devez avoir une grande notoriété et avoir beaucoup de publicités à diffuser.

À la fin de chaque mois, certaines régies publicitaires vous informent sur les ventes perçues à votre compte, d’autres vous donnent accès à un site web permettant de le suivre autrement. Le géant de l’internet indique que les sites qui se servent de sa régie publicitaire perçoivent jusqu’à 68 % des revenus générés par les publicités. Mais, il ne garantit pas le partage des recettes de façon pérenne.

D’autres régies publicitaires communiquent que plus de 28 000 éditeurs peuvent diffuser leurs annonces publicitaires sur leur site via la régie site web. 70 % des recettes encaissées seront versées à l’éditeur, 15 % à l’utilisateur et le 15 % restant à la régie publicitaire. À quoi servent les 15 % versés à l’utilisateur ? Les revenus versés à l’utilisateur peuvent être utilisés de plusieurs façons : verser une commission aux éditeurs et créateurs des contenus de site web, acheter des services.