Créer un site de vente en ligne permet de toucher un public large. Cet avantage non négligeable est toutefois accompagné par quelques exigences ; contraintes surtout liées à la création même de la plateforme. Aussi, pour qu’un tel dispositif soit efficient et légal, il est indispensable de se pencher sur les implications causées par le fait de créer un site e-commerce.

Les avantages et les inconvénients :

Vouloir créer un site de vente en ligne c’est avant tout être conscient de ce que cela implique. Comme pour tout projet, celui de lancer une boutique sur internet comporte des avantages et des inconvénients. Pouvoir les déceler est la première étape à passer avant de se mettre en ligne.

Les avantages :

Créer un site d’e-commerce offre la possibilité d’(e) :

  • Faire des économies puisqu’il n’est plus question de louer ou d’aménager un local ;
  • Toucher un public plus large ;
  • Être continuellement à la disposition des clients.

Les inconvénients :

Ce qui peut être perçu comme étant des inconvénients sont plutôt des obligations en rapport avec la création de sites marchands. Ce sont :

  • La réalisation des démarches administratives ;
  • La création du site ;
  • La gestion des stocks ;
  • La mise en place d’un système efficace et sécurisé de livraison et de paiement ;
  • L’adoption de prix attractifs.

La création du site :

Pour pouvoir proposer ses produits ou ses services sur internet, il est évident qu’il faille créer un site de vente en ligne opérationnel. Pour ce faire, il existe plusieurs solutions et outils utilisables :

  • Le Système de Gestion du Contenu (ou CMS Open Source) ;
  • Les agences web ;
  • Les outils de vente aux enchères ;
  • Les supports de vente pour e-commerçants ;
  • Les sites e-commerce prêts à personnaliser.

Les démarches obligatoires :

Créer un site de vente en ligne ne se cantonne pas à la création d’un contenu ou de la mise en ligne. En effet, ces étapes doivent s’accompagner de démarches qui feront en sorte que la plateforme ainsi créée soit en accord avec la règlementation vigueur.

Aussi, pour qu’un site puisse être utilisé en tant que boutique :

  • Il doit être déclaré à la CNIL ;
  • Son nom de domaine doit être enregistré auprès de l’Internic ou de l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération ;
  • Il faut qu’il respecte tous les termes de la loi concernant la vente en ligne.

Lors d’une visite ou d’un achat, le client doit pouvoir :

  • Voir les mentions légales (informations sur : l’hébergeur, l’éditeur, le webmaster, etc.) ;
  • Connaître les renseignements concernant le droit de rétractation ;
  • Accéder à des moyens de contacter le site (numéro de téléphone, adresse email, formulaire de contact, etc.) ;
  • Avoir la date de livraison de sa commande.